Séniors

 

 

Pourquoi ?

 

  • Donner accès aux droits des séniors (aides financières, soutien para-médical)
  • Prévenir l’isolement, maintien des liens familiaux
  • Orienter vers des solutions adaptées à la vie de la personne âgée
  • Soutenir les professionnels 

 

 

Comment ?

 

  • Améliorer la vie quotidienne grâce à des outils innovants
  • Permettre l’ouverture vers l’extérieur grâce à un réseau de partenaires
  • Intervenir au plus près dans la structure et au niveau local
  • Travailler le rapport à la perte d’autonomie et à la dépendance

 

 

En pratique ?

 

  • Etre disponible, mobile et à l’écoute
  • Réaliser les procédures administratives
  • Monter des projets culturels, sportifs, ludiques, rencontres intergénérationnelles
  • Tisser un réseau autour du sénior : personnes et lieux ressources

 

 

 

 

La situation de la population vieillissante en France est un enjeu majeur depuis quelques années. Les situations particulières de chaque personne nécessitent de prendre en compte des difficultés spécifiques : handicap, addiction, précarité… En effet, que ce soit au niveau administratif ou psycho-social, la présence de professionnels me semblent indispensables pour accompagner au mieux cette population.
 
Les personnes âgées sont souvent en demande d’interventions extérieures. Cela permet de les sortir de leur isolement et de créer ou de maintenir une ouverture vers l’extérieur.
 
  • Permettre un espace convivial d’échanges autour de l’écriture et plus largement de l’art
  • Informer sur les droits administratifs et civils
  • Prévenir sur les thèmes tels que les addictions, la santé, le droit, etc.
  • Proposer une stimulation intellectuelle, des exercices liées à la perte de mémoire
 
 
DECRIPTIF DE L’ATELIER COLLECTIF :
 
Ces séniors montrent que leur adhésion à l’intervention de personnes extérieures dépend de leur personnalité, de leur temps d’accueil dans la structure, de leur vulnérabilité.
 
L’accompagnement proposé doit être défini sur un temps précis et régulier qui peut s’adapter à la temporalité du rythme de ce public (promenade, repas, soins, temps de repos, visites, activités, etc.).
 
Par ailleurs, la création d’un groupe restreint de 3 à 6 personnes parait adaptée car il permet la circulation de la parole tout en amenant aux séniors un espace collectif enrichissant.
 
L’intervention dans un établissement de vie nécessite de penser à l’instauration d’un cadre formalisé pour que l’espace proposé amène une réelle impression d’ouverture autant physiquement que psychiquement.
 
 

 

Public :

 

L’atelier doit aider les personnes âgées accueillies notamment en maison de retraite ou en EHPAD. Il est accessible à tous.

 

 

 

L’action sera menée sur trois mois à raison de deux séances par mois d’une durée de 2h00 (9h30-11h30 ou 15h30-17h30). Avant la première séance un rendez-vous individuel avec chaque participant a lieu afin d’évaluer leurs attentes.