Patte blanche

 

Dans la société actuelle,

Les mélanges font partie du décor.

Des métissages accidentels,

Formés au cours du temps et des imports-exports.

Nous amènent à un mélange,

Original voir étrange.

 

De multiples nuances,

Avec lesquelles on aura plus ou moins de chance.

 

Pourtant qu’on soit blanc comme des linges,

Typé, métissé ou bien noir,

On se creuse souvent les méninges

Pour que dans la rue, sur les trottoirs,

On est l’air différent.

Mais malheureusement,

Lorsqu’on est victime,

Lorsqu’on est agressé de façon illégitime,

Lorsqu’il est question de racisme,

Ça devient un automatisme,

Comme si une peau colorée

Affichait un rang,

On se lie d’amitié

Et sans comprendre vraiment,

On forme des communautés

Avec les moins étrangers.

 

De but en blanc,

J’essaie de mettre des mots noirs sur blancs

Et sans voir les choses en noir,

J’espère ne pas faire chou blanc,

Quand je dis qu’on est dans le noir,

Quand on commence à parler couleur.

Ce texte a pour visée la tolérance

Et je donne le feu vert,

Aux Hommes haut en couleur,

Pour qu’on se donne une chance,

De se sentir beau

Et surtout bien dans sa peau.

 

J’ai eu envie de parler de racisme,

D’un phénomène qui sonne comme un anachronisme.

Au 21ème siècle, on devrait noter d’une pierre blanche,

A chaque fois qu’on stigmatise pour un nom ou une couleur.

Il est tant pour chacun de nous, d’ouvrir nos cœurs.

Alors, plus personne ne passera de nuit blanche,

A se demander pourquoi sa patte n’est pas blanche.

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Contact : + 33 07 60 45 45 86 © Thagae

Appel

Email

Plan d'accès